POUR COMMANDER NOS LIVRES/CLIQUEZ SUR LE BOUTON CONTACT CI-DESSUS. N'OUBLIEZ PAS DE VOUS INSCRIRE A LA NEW-LETTERS CI-DESSOUS.MERCI ET A BIENTOT.

Une nouvelle maison d'éditions à Longwy (54)

La salamandre de Paroles de Lorrains. Symbole de la Renaissance, cet animal mythique traverse le feu.
La salamandre de Paroles de Lorrains. Symbole de la Renaissance, cet animal mythique traverse le feu.

La salamandre

 

Visiteur qui passez sur ce site...

 

aidez-nous à développer un projet associatif, alternatif et citoyen... une maison d'éditions indépendante et libre... qui veut redonner la parole à ceux qui ne l'ont jamais eue ou que l'on a toujours voulu faire taire...

 

achetez un ouvrage...

et devenez membre des Amis de Paroles de Lorrains.

...

achetez des livres, c'est le prix de notre/votre liberté.

 

L'équipe de Paroles de Lorrains.

 

sites amis

GNOU-LETTRES

Paroles de Lorrains maison d'éditions basée à Longwy a décidé de poursuivre son opération livres neufs à prix réduits en élargissant son offre et en puisant dans son stock d'ouvrages édités depuis sa création en 2006. Pour 30 euros, il sera possible de choisir 5 ouvrages dans la liste suivante :

1/Ni con ni salaud d’Albert Falcetta ; ou…

2/Colère rouge de Guy-Joseph Feller ; ou…

3/La gauche du Père de Dominique Da Costa ; ou…

4/Les feux volés (les événements de Longwy) de collectif PdL ; ou…

5/Rousses ou el burnous de Laura Tared ; ou…

6/Rebelles en sol mineur de Alain Cittadini; ou

7/ Entre Champs et Bois de Daniel Bastlé ; ou
8/ Cœur de Gaufre de Guy-Joseph Feller ; ou
9/Lumières sur la Ville de Robert Bardelli Préface de Bertrand Tavernier ; ou
10/Les Bonheurs d’un Gaillot (épuisé) de Jean Sucquet ; ou
11/Le Jean des Côtes de Jean Lacroix ; ou

 

Attention : ces lots sont en nombres limités et ne seront pris en compte que dans la mesure des stocks disponibles et qu’à la réception du chèque de 30 euros au 64, avenue du 8-mai 45 à Longwy (par la poste ou dans la boîte aux lettres) ou auprès de David Bernard au magasin Longosanit à Longwy-bas. Les lots seront réservés dans l’ordre de leur réservation.

Réservations à paroledelorrain@orange.fr ou parolesdelorrains@aliceadsl.fr ; http://parolesdelorrains.jimdo.com

Notre site jimdo a migré vers le site www.parolesdelorrains.com Merci de nous rejoindre sur ce nouveau site dédié.

LES VOLPI

Un chef d'oeuvre d'humour de Gérald Zanelli et Patrice Stephani.  Contacts sur paroledelorrain@orange.fr

Voyage au pays des Volpi

 

 

Les Volpi ! Que voilà un joli nom, un joli titre. Bref, rapide, futé... Tout le monde a eu un jour des Volpi dans son voisinage immédiat. Des sauvages (sans être des barbares). Des originaux vivant en marge du système. Mais tellement « socialisés », malgré eux, malgé tout. Des ritals certes nés entre le rail du voyage et le fer des mines et des usines. Entre Longwy et Villerupt. Entre Hayange et Mont-Saint-Martin. Mais avec ce quelque chose en plus qui fait qu'on ne naît pas lorrain mais on le devient. Entre les Volpi, famille protéiforme, et tous les autres de la Cité du Tivoli, un grillage... à trous évidemment pour permette le passage des lapins, des enfants et des idées farfelues. Car chez les Volpi, tout est prétexte à dérision, à rigolade, à pieds de nez mais aussi à ennuis avec le gendarme qui est par nature « si ballot ». Les Volpi, c'est un monde de débrouille et d'embrouille mais un formidable piège à mouflets « mal ressuyés derrière les oreilles ». Après le formidable succès de La raie sur le côté ­ le best-seller de Paroles de Lorrains -, Gérald Zanelli et son complice et beau-frère Patrice Stefani (pour les illustrations) récidivent avec ces Volpi qui expriment tellement la formidable singularité de ces « exilés latins » qui ne réussirent jamais à gommer totalement leurs « différences ». On rit, on se passionne, on aime ces Volpi... sans modération. Ce sont nos frères au quotidien pluriel. Alors prêts au voyage ?

 

Guy-Joseph Feller, écrivain-éditeur

 

Septembre 2015.

FUIR LE PARADIS

un roman inédit de guy-joseph feller

Fuir le Paradis.

Un roman inédit de Guy-Joseph Feller.

Le Paradis, c'est l'usine bouffeuse d’hommes. Le moloch qui avalait ses milliers d'émigrants, broyait des générations entières de fils du soleil, malaxait les corps et les esprits. Longwy est un pays qui gueulait au fond des vallées et pleure aujourd’hui ses convertisseurs éteints. Un pays de dureté absolue mais qu'on aime à la folie parce qu'il est à nul autre pareil. L'écrivain lorrain, Guy-Joseph Feller, a choisi la forme romanesque pour mener une enquête de plus de 400 pages sur ce peuple de l'immigration venue d'Italie chassée par la pourriture fascisante. Un couple d'immigrés italiens Vittorio et Emilia habitent la cité des Sapins à Longwy. Il s'aiment depuis toujours. Octogénaires mais vifs comme des gardons. A l'esprit retors ayant gobé non sans mal les couleuvres du stalinisme. Car Vittorio et Emilia restent des militants communistes de la première heure. Au caractère bien trempé. Lui : ouvrier sidérurgiste et syndicaliste à grande gueule. Elle : militante du droit des femmes qui ne s'en laisse pas compter. Leur couple est un exemple... jusqu'à l'accident imprévisible. Mais les deux « vieux » n'en font une fois de plus qu'à leur tête. Un livre fort et bouleversant, plein de cette émotion à fleur de peau qui caractérise ceux qui ont tout donné au parti, au syndicat, à la famille. A la cause. Guy-Joseph Feller.



Souscription de Fuir le Paradisà 18 euros au lieu de 22 euros à parution en mai 2015. Hors Bassin de Longwy port 5 euros.



Nom : Prénom : Adresse :



Courriel :



Nombre d’exemplaires  : …......................................à 18 euros (+ 5 euros de port)



Chèque à renvoyer : Paroles de Lorrains 64, avenue du 8-mai 45 54 400 Longwy. Tel : 03 82 23 75 27/06 24 46 77 61. Courriel : boris.maxant@gmail.com www.parolesdelorrains.com

www.parolesdelorrains.com 

Les lumières malgré tout...

Allez sur www.parolesdelorrains.com
Allez sur www.parolesdelorrains.com

Néno et les gueules d'enfer !

Un très bel ouvrage de Charles Abbati
Un très bel ouvrage de Charles Abbati

 

 

Dans Néno, Charles Abbati d'Audun-le-Tiche s'attachait à traduire dans une langue robuste et parfois brute de décoffrage, la folle épopée des immigrés italiens, ­– l­es ritals –, dans cette Lorraine du nord affranchie des convenances. Son Néno avait surpris par son ampleur, et l'intensité de son verbe. Le succès avait été profond et durable.... et on ne cessait de lui demander une suite. L'homme qui n'est pas à un défi près a accroché son célèbre chapeau au perroquet et a meurtri le clavier de son vieux PC. Cela a donné ce livre, Epines de béton, qui est une œuvre encore plus dense – si faire se peut – que le Néno, plus maîtrisée aussi, plus littérairement incorrect. Charles Abbati a sorti l'artillerie lourde, la grosse bertha de son œil d'aigle posé sur le monde. Cette fois, il nous parle d'une Cité qui pourrait être de partout en terre de fer mais que l'on situe du côté de Fameck ou de Mont-Saint-Martin. Une ville dans la ville dont il trace des portraits qui ont des gueules d'enfer. On est proche du célébrissime L'Immeuble Yacoubian du prestigieux auteur égyptien, Naguib Mahfouz. Les épines de béton parle d'un « microcosme où cohabitent toutes les générations et toutes les classes sociales, et où les rapports sexuels, légitimes ou non, homo- ou hétérosexuels, fonctionnent comme une métaphore des rapports de classe. » Les Epinesde béton constitue un grand roman populaire où se mêlent le tragique et le comique, l'humour et la rébellion, mais aussi l'amour et la haine. Un grand bouquin, comme on les aime à Paroles de Lorrains.

Guy-Joseph Feller, écrivain-éditeur et nénophile convaincu.

18 € au lieu de 22 € à parution début septembre 2014 + 4 € frais d'envoi hors Longwy et zone d'Audun-le-Tiche.

 

Pour réserver, cliquez sur contact à gauche.

 

IBAN : FR76 1027 8043 1200 0200 8050 1430 Bic : CMCIFR2A.

Un très bel ouvrage de Charles Abbati.

REHON : de la Chiers à la Providence.

la très belle couverture de audrey roger.
la très belle couverture de audrey roger.

 

Balade à Rehon au fil de la Chiers

 

Il était aux frontières lorsque tonnaient les canons de 1870 ou de 1914 ; il était au sommet du crassier pour dire l'opulence de la vallée ; il était au cœur de la manif pour chanter la colère des Longwy ; il était à Haucourt-Moulaine pour dessiner la carte de la ville ou à Rehon pour ses souvenirs de fils d'ouvrier... Louis Hublau est un touche-à-tout dans un domaine qui nous est cher à Paroles de Lorrains : notre histoire commune. L'auteur a choisi Paroles de Lorrains pour y publier son Grand Œuvre : une passionnante et enrichissante histoire de sa ville de naissance : Rehon. C'est le fruit de longs mois de travail et d'une recherche de plusieurs années. Louis Hublau mijotait ce projet depuis sa mise à disposition de l'éducation nationale... et revenu de temps à autre dans sa mère patrie, il n'a pas cessé de creuser ce filon intarissable. Cela donne un ouvrage de luxe, grand format de plus de 256 pages comportant plus de 300 photos, sous couverture cartonnée qui sortira au printemps 2014. Sous la titre : Rehon : de la Chiers à la Providence. Un ouvrage formidable pour une commune si chargée d'histoire et qui cache derrière ses façades un peu grises de la sidérurgie des trésors insoupçonnés. Cette rétrospective se termine par une visite du nouvel Heumont qui n'a rien à envier à la "Cité Jardin" voulue par Monsieur Decoux. Rehon : au fil de notre histoire commune....

Guy-Joseph Feller, éditeur-écrivain.

 

40 € + 6 € euros de port envoi hors Longwy.

 

 

IBAN : FR76 1027 8043 1200 0200 8050 1430 Bic : CMCIFR2A.

35 ans après les Evénements de Longwy : les boulons de la colère.

La très belle couverture de ce livre-événement
La très belle couverture de ce livre-événement

 

Après le très beau succès du livre Gorcy 200 ans de fer et de feux, l'association Paroles de Lorrains se lance dans une nouvelle aventure littéraire qui sera cette fois centrée sur ce que les historiens appellent les événements de Longwy. Il y a en effet 35 ans, Lonwwy montait au front…  pour tenter de mettre fin à l’une des purges sociales les plus impitoyables de notre histoire. Pendant près d’un an, les Longwy allaient défrayer la chronique, inventant des formes de luttes inédites...  Marcel Mousley, ancien secrétaire de l’Union locale CGT,  a été plus qu’un témoin de ces Evènements de Longwy, il en a  été un acteur parmi les plus actifs et les a vécus de l’intérieur. Il en a tiré LES BOULONS DE LA COLERE, « un roman » vrai, fort d’émotions, riche de ses expériences vécues, parfois aussi critiques lorsque son syndicat quitta le bateau de LCA en pleine tempête. Un livre applaudi par le journaliste vedette de cette radio de lutte, Marcel Trillat, dans une préface éblouissante. Et relayé par le leader CGT de Florange, Lionel Burriello, qui apporte sa contribution à ce beau livre en reliant les évènements de la vallée de la Fensch à ceux de la vallée de la Chiers. Un ouvrage à paraître le 15 janvier 2014 pour marquer l’histoire. 320 pages. 200 photos. 22 euros.

Réservations indispensables à Paroles de Lorrains 64, avenue du 8-mai 45 54 400 Longwy.Tel : 03 82 23 75 27/06 24 46 77 61.. Courriel : 

Beau Livre.

Gorcy : 200 ANS DE FER ET DE FEU.

La maison d’éditions associative Paroles de Lorrains a en projet la réalisation d’un ouvrage important à l’occasion du 200ème anniversaire de l’installation de Jean-François Labbé à Gorcy (achat d’une ferme en novembre 1812) et du 180ème anniversaire de l’allumage du premier haut fourneau par Jean-Joseph Labbé dans la cité frontière… Cet ouvrage au format 31/24 à la française (tout en couleurs de 256 pages) est né de la  volonté de l’association longovicienne de transcrire en images et en textes ce riche passé industriel d’une de nos  cités les plus emblématiques de cette époque de pionniers.

L’initiative avait reçu au début de cette année non seulement l’aval mais aussi le soutien du maire de Gorcy et dernier maître de forges, Bernard Labbé. Ce livre qui doit sortir le 1er décembre 2013 jour de la saint Eloi a nécessité la mise en place d’une équipe franco-belge d’une dizaine de personnes qui a travaillé plus de six mois à l’écriture des textes et à le recherche iconographique. Ce livre est aujourd’hui achevé à plus de 80% et Bernard Labbé avait été très satisfait du travail accompli par Paroles de Lorrains.

C’est dans ce contexte et avec beaucoup d’émotion que les membres de l’association ont appris mercredi la disparition tragique de Bernard Labbé, victime d’un accident de montgolfière. Ce décès fait suite à celui de son épouse Monique, survenu quelques semaines plus tôt. Paroles de Lorrains qui s’associe au deuil de la famille a décidé de poursuivre son travail et de mener ce beau projet à terme. Le comité éditorial a choisi par ailleurs d’en faire un livre hommage au dernier maître de forges de Gorcy.

« Nous voulons, explique la présidente Denise Feller, que ce livre paraisse pour montrer ce que furent Bernard Labbé et son épouse mais aussi ce que cette famille a apporté à notre région… » Ce livre couvre en effet l’ensemble des activités industrielles liées à la famille Labbé. Tous les aspects sont abordés ; de l’opulence des débuts jusqu’au déclin et à la disparition des activités liées à la sidérurgie et à la métallurgie ; des investissements et des coups durs… L’accent est mis aussi sur les hommes, les patrons comme les ouvriers, sans oublier les conflits et les conditions de travail, les qualifications et les avantages sociaux, etc. 

Cet ouvrage de luxe comporte plus de 400 documents en grand format. Les villes et villages frontière, – Gorcy, Cosnes-et-Romain, Saint-Pancré, Ville-Houdlémont, Musson, Halanzy, Baranzy, Signeulx, Saint-Remy...–  seront représentés avec d’importants documents et des interviews réalisées auprès des anciens de part et d’autre de la frontière.

40 euros.

Merci de  contacter Paroles de Lorrains 64, avenue du 8 mai 45. 54 400 Longwy. Tel 00 33 3 82 23 75 27/00 33 6 24 46 77 6. Contact : paroledelorrain@orange.fr

NEWS : à coeur et à cris !

La très belle couverture de News par damien kiernozek.
La très belle couverture de News par damien kiernozek.

 J’ai connu un drôle de type avec de drôles de moustaches qui était fou du chocolat lanvin. Avec des yeux comack, le mec – sans doute un des plus grands artistes du siècle dernier – venait vous chanter sa messe en choco LA majeur. Si je dis ça, c’est parce que je veux l’imiter et dire en roulant à mon tour mes quinquets et les R que je suis fou, mais vraiment fou de l’opus du compère en écriture éric warin, baptisé News. Fou vous dis-je de ce News qui apparaît comme un ovni littéraire dans notre ciel lorrain.

J’ai envie comme éditeur et comme écrivain de dire à ce type – l’auteur éric le longo-parigot – qu’il est fou de faire confiance à notre petite crotte éditoriale, Paroles de Lorrains… C’est la collect blanche de galligrasseuil qu’il méritait « eh le gars » comme dit bigard le croyant. Mais ce type bizarre aussi grand qu’un marsipulami nourri à la viande de cheval ne veut pas en démordre.

C’est à paroles de lorrains qu’il a confié son petit bazar… Moi en éditeur accrédité par la société des petits auteurs qui végètent dans leur coin, j’ai lu, relu et rerelu ce petit livre… et puis j’ai refilé le bébé à l’équipe de PdL : denise, dom, sylvie, danielle, damien, boris, kiki, anissa… qui m’ont renvoyé dans les cordes : « papa, c’est un truc bizarre… c’est envoûtant, a dit l’une, c’est excellent, a dit une autre, c’est super… » enfin ils m’ont tou(te)s mis dans l’obligation de faire…

Donc on s’est vu, moi l’éditeur capricorne et lui le marsipulami ancien et toujours punky, sans crête de coq, mais avec une belle allure de gallinacée coqueriquant, et on s’est plu… j’ai tenté de le dissuader. Je lui ai dit : « je connais amélie nothomb ; bon pas personnellement, mais je sais comment la joindre ; si tu veux je peux t’aider… » « Nan, c’est chez paroles de lorrains que je veux éditer !!! » On sirotait un petit jus chez l’ex-Lespagnol à longwy-haut… et on était prêts à se réciter des poèmes… sur le longwy qu’on aime. On a scellé un accord de principe. Tope là camarade de scribouille.

Et puis avec victor obscur qui chope bien la lumière quand il est à sa table de travail comme dessinateur, on a pondu une couv’ qui sort de l’ordinaire et qui carbure au super… Un livre au format CD pour être raccord avec ce que vous allez lire à l’intérieur… car comme dans une noix, l’intérieur est à surprises, à voyager léger, à se découvrir, un mari à poils dans la tourmente de la séparation, papa monté sur toutes les grues du monde pour crier son désespoir… un livre qui fait boum dans votre cœur. Et rabat le caquet des pue-la-pluie.

Ce livre est à faible tirage (chez mademoiselle nothomb, ils en auraient fabriqué 10 000 d’un coup) et il n’y en aura pas pour tout le monde. Mais déjà il fait collector… Bien sûr le jury qui se baffre chez drouant dans les midis de novembre n’en saura rien mais après tout, on s’en fout. Nous on a notre goncourt à nous… News, c’est tout sauf un livre anglais… c’est un lagarde et michard pas moins. Et à cameron, on lui dit le mot de cambronne !

 

Guy-Joseph Feller, écrivain-éditeur.

 

Prix souscriptions : 14 euros au lieu de 15,80 euros. Cliquez sur contact à gauche.

Les doigts bleus de Roger Wadier

Avec 64 dessins de Patrice Stefani.
Avec 64 dessins de Patrice Stefani.

Après la Raie sur le côté,

le chemin de l’école !...

C’était un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître… A cette époque-là qui nous semble aujourd’hui une éternité, l’école sentait l’huile de lin, la cendre de bois, la cire d’abeille, l’astringence de la craie et « ces merveilleuses poussières amassées par tout un été » dont parle avec amour René-Guy Cadou, instituteur et breton. Les doigts bleus…voilà un livre qui va vous prendre au dépourvu de tous vos sens : l’ouïe comme une plume sergent-major crissant sur le cahier de brouillon, le toucher avec cette douceur du doigt qui tourne la page, cette odeur mélangée d’une petite communauté scolaire sentant la terre des labours et la paille des écuries, l’impertinence d’une langue tirée du coin des ânes, le goût enfin du bel et du bon…

« O temps charmant des brumes douces, Le vent souffle sous le préau,… »

Les enfants jouent aux chiques, à colin-maillard,…, l’oiseau-lyre profite d’un vasistas tiré pour s’enfuir… On fait le tour de la terre en chemin de fer… C’est un âge d’or et on ne le sait pas. Personne ne dit rien de peur d’effaroucher les fées du Pré-aux-Bois. Roger Wadier est un maître d’école à l’ancienne. Il fut de toutes les aventures scolaires dans un petit village à la sortie de la forêt… il se souvient… Il y a dans son récit une telle beauté, une telle fragilité, une telle sincérité, qu’on en sort ému aux larmes… Dans la grande lignée de La raie sur le côté, un succès considérable encore au catalogue, Paroles de Lorrains donne toute sa mesure pour cet ouvrage exceptionnel… mis en images par Patrice Stéfani. Lisez, dégustez… et revenez-y. On est ici dans l’excellence.

Guy-Joseph Feller,

écrivain-éditeur.

 

Prix : 20 euros + 4 euros de port.


contact à

paroledelorrain@orange.fr

 

Dans la série Fantaisies,

La Raie sur le côté.

Un événement littéraire !

LA PEAU D'UN HOMME

de philippe marx.

 L’homme debout !

Les barricades sont les voix de ceux qu’on n’entend pas. (Martin Luther King)

 

Abattu par une campagne calomnieuse et des pratiques d’appareil dignes d’un autre âge (on pense à l’Aveu de Costa-Gavras bien sûr), Philippe Marx « militant communiste et humaniste » comme il se définit lui-même aurait pu y laisser « la peau » au sens premier du terme. Quand le parti – SON parti – s’essaie à la démocratie, cela donne une élection dans le veine « sociale-démocrate » mais convaincante. Contre toute attente, le jeune militant est sélectionné pour le sprint final des Législatives. Il sera le héraut du Front de Gauche face au sortant socialiste, Christian Eckert.

Las, la démocratie est la chose la moins bien partagée… surtout au sein d’un parti, – le PCF –, qui ne l’a jamais pratiquée. Une bête immonde sous la forme d’un poulpe va monter et réussir une abjecte opération de déstabilisation… Cet ouvrage écrit avec des tripes et du sang rappelle cette sinistre histoire bien sûr mais sans acrimonie, sans amertume … C’est aussi et surtout l’histoire d’un homme, d’un militant ouvrier, d’un empêcheur de ronronner en rond, d’un emmerdeur public… Cette peau qui n’est pas sans rappeler celle de Malaparte est en fait l’emblème vivant d’une révolte et d’une rébellion.

Car l’homme flingué a trouvé en lui et autour de lui des motivations pour repartir, pour affirmer haut et fort son indépendance et sa liberté, pour confirmer qu’il faudra compter avec lui… Les combats vraiment perdus sont ceux que l’on n’a pas menés, dit la doxa communiste… et bien l’homme remonté sur son cheval est prêt à repartir au combat, et les sujets ne manquent pas : défense de l’école, des sans-papier, mixité sociale, égalité hommes/femmes, logements, développement du commerce de proximité, politique de la ville… Les coups pris ne l’ont pas abattu mais renforcé dans sa conviction de la nécessité de s’écouter et d’instaurer une véritable démocratie dans son parti. Car Philippe Marx ne lâche sur rien… Il sera bien présent lors des prochaines échéances électorales car personne ne pourra désormais le faire taire.

 

G.-J. Feller,

écrivain-éditeur.

La Peau d'un homme de Philippe Marx, un livre-événement. 500 pages. En format 17/24. Nombeuses coupures de presse. 22 euros. Prévoir 4 euros pour expédition.

 

Contacts

paroledelorrain@orange.fr

LES FEUX D'EDEN

Gérard Dalstein : LES FEUX D’EDEN

Il a sept ans, et le souffle des tunnels de la mine abandonnée de Saulnes-Nord l’appelle, au delà de sa peur. Il passe ses journées dans son univers à la recherche des traces d’un univavec la sdortie d'un, somptueuxc livre ers qui le fascine

Il a huit ans, et finalement son grand-père Emile, mineur de fond, lui fait franchir l’espace interdit, la « porte » qui sépare le jour du fond, un dimanche de faible activité. Mais quel spectacle  inoubliable !

Il a douze ans, et ce début de nuit de juin, il va porter un casse-croûte au nez et à la barbe des gardiens à son cousin René, sur le plancher de coulée du haut-fourneau. L’Interdit encore, mais surtout la magie du feu en pleine figure !

Il a quinze ans et dans la cantine de l’usine que tient sa tante, guitare, accordéon, arabes, italiens, polonais, rires et chants inconnus, couscous et capeletti, c’est toute une culture insoupçonnée et forte d’humanité qui l’envoûte. Son pays est bien ici ! Tout y semble possible !

 

Il a vingt ans, et les chalumeaux découpent les hauts-fourneaux de Saulnes. La cantine est fermée, et il sait que c’est le début d’une vaste opération de destruction d’un pays, d’une culture et de nombreux métiers.

Il a trente ans, et lorsqu’il peut poser un jour de congé, il part de bon matin, avec sa Dyane, et pour tout bagage un décamètre, un niveau, une corde, un bon vieil appareil photo, un Zénith que les amateurs éclairés qualifient de « marteau », mais justement, qui passe où les autres trépassent, un carnet de croquis et une collection de crayons. Pas question de manger à midi, pas de pose, il y a tout à voir de cette Lorraine à l’agonie avant que la terre brûlée n’ait gommé les espaces de vie grouillante.

 

Pour lui, pour rendre hommage à ces hommes du fer qui lui ont fait découvrir le bonheur et l’amour, il n’y aura rien d’assez beau, rien d’assez « travaillé ». Sur ses carnets, au cœur des usines, au fond des mines, c’est en poésie qu’il note ses sensations, c’est en croquis qu’il essaye de conserver une trace de ce qui va disparaître. La photo viendra en appui pour mieux fixer la mémoire.

 

Mais ce qu’il souhaite pour célébrer ces hommes du fer, méconnus et même méprisés par toute une part du monde des intellectuels alors qu’ils sont venus transformer la terre en or, c’est un livre d’art, un chant digne de l’amour de leur travail pénible, difficile, dangereux.

 

Ainsi est né le recueil « Les feux d’Eden », écrit et dessiné entre 1980 et 1990 ;

 

Poésies en forme classique ou moderne, évocations historiques, fusains, pastels, gouaches,dessins au trait, voici 150 pages de célébration d’un univers qui a laissé bien plus que des souvenirs : le chant ininterrompu des valeurs humaines qui ont marqué une grande page d’histoire.

 

Les Feux d’Eden, de Gérard Dalstein,  164 pages A4 tout en couleurs. 100 dessins originaux. Un superbe ouvrage mis en vente à 25 (prix public). Prévoir 4 euros de port. Réservations obligatoires par chèque à Paroles de Lorrains 64, avenue du 8-mai 45 à Longwy 54 400. Tél : 03 82 23 75 27. http//parolesdelorrains.jimdo.com

Rolex 2

Premier ouvrage d’un jeune caricaturiste lorrain au talent reconnu, Damien Kiernozek, dit Victor Obscur, l’album C’est l’histoire d’ un mec à la Rolex, paru en juin 2010, a connu un succès indéniable nécessitant une réédition. Avec son compère Le Hézo qui signe les textes, le caricaturiste a décidé de récidiver (toujours chez Paroles de Lorrains) en donnant à ce premier opus une suite logique et… politique. Cet second volume de la Rolex sera plus copieux (80 pages au lieu de 60) mais tout aussi impertinent et politiquement incorrect et sera publié comme par hasard le… 1er avril 2012, en prélude au premier tour de l’élection présidentielle. Victor Obscur et G-J Le Hezo ont pendant cinq ans suivi l’actualité politique nationale et un peu régionale pour « commettre » cet ouvrage original et vivifiant pour la démocratie. Sans perdre bien sûr le sens de l’humour.

En soucriptions jusqu'au 1er avril: 16 euros au lieu de 18 euros. 4 euros de port)

NENO, Une saga italienne au Pays du fer.

Charles Abbati a écrit un livre remarquable. Sortie en février 2012. Tirage limité.
Charles Abbati a écrit un livre remarquable. Sortie en février 2012. Tirage limité.

Charles Abbati a écrit un très bel ouvrage autour de l'épopée vécue par son père, dit le Néno au Pays du fer entre Esch-sur-Alzette, Villerupt-Audun le Tiche, Longwy. 384 pages dont 32 pages en couleurs (dessins originaux de Charles Abbati) 20 euros au lieu de 22 jusqu'à la sortie de l'ouvrage.Sortie au 1et février 2012.Tirage limité. Commandes à adresser avec un chèque de 20 euros (+ 4 de port pour envoi hors du Pays-haut) à Paroles de Lorrains 64, avenue du 8-mai 45 à Lonwy 54 400. Contacts : paroledelorrain@orange.fr

ZONE ROUGE

La très belle couverture de Zone rouge, dessin de Patrice Stefeni.
La très belle couverture de Zone rouge, dessin de Patrice Stefeni.

 

Debout les vivants...

 

J'ai lu l'autre jour sous une plume professionnelle mais néanmoins imbécile qu'on écrivait trop sur la guerre de 14-18. Je voudrais répondre qu'on n'écrit pas assez dès lors qu'il s'agit de dénoncer cette immonde boucherie, cette connerie armée jusqu'aux dents, cette trahison insensée de la dignité de l'homme. Je prétends pour ma part et sans vantardise que ce livre est utile car il montre la souffrance dans ce qu'elle a d'universelle. Poilus contre fridolins... mais on est là dans une sanglante bouffonnerie où de braves gens se sont faits tuer pour rien, pour permettre à des engalonnés de toutes obédiences de jouer à la stratégie entre deux tasses de thé, de montrer que le courage de nos soldats vaut bien l'audace des teutonesques armées et que des revanchards ont enfin trouvé l'occasion d'être des héros...

 

Théo et Max sont deux très jeunes soldats sous la mitraille de Verdun en février 1916. L'un est ami des tommies, l'autre des teutons comme dit Brassens. Ces deux-là se ressemblent ; il parlent la même langue ; ils défendent les mêmes idées ; ils aiment la vie... L'un veut être instituteur, un hussard de la République, et « passeur de mots » ; le second est un grand artiste en devenir. Il sort de l'école des Beaux-Arts de Strasbourg. Ils ont tout en commun sauf la couleur de leur uniforme. Ils sont ennemis... perdus dans une tempête d'acier qui leur a fait perdre leurs repères, leurs devoirs de mémoire... Ils veulent se tuer à mains nues, se prennent et s'entreprennent, finissent par s'aimer et par mourir.

 

La guerre ? Théo finit sans paroles, sans couilles, sans convictions, sans amis... ayant trahi ce qui méritait de l'être. Mais l'histoire est cruelle : elle en fera un héros, êté par tout un village. Théo, celui qui n'est pas aimé de dieu, n'a qu'une espérance : que plus jamais un enfant n'ait à mourir sous les balles à Craonne, au Chemin des Dames ou à Verdun. Finalement on n'avait pas tout dit... l'amour est bien le seul rempart contre la barbarie.

 

Guy-Joseph Feller,

mars 2012.

 

VIVE LA CLASSE OUVRIERE!

J'irai jusqu'au bout de Maurice Vautrin

Très belle couverture de Damien Kiernozek.
Très belle couverture de Damien Kiernozek.

Une vie de militant, de cheminot, une vie au service des autres, une vie de solidarité, de fraternité, d'amitié... Un ouvrier pétri de culture au service du théâtre. Un livre-témoignage exceptionnel de plus de 260 pages et 100 documents originaux sur les grèves et les mouvements sociaux en Lorraine : Thionville, Hayange, Merlebach, Metz, Forbach,.. Maurice est un homme comme on les aime à Paroles de Lorrains. ATTENTION TIRAGE LIMITE.


IL EST SORTI ET IL EST MAGNIFIQUE !!!

 

Cinq lieux où vous pouvez le trouver :

-Geronimo Metz.

-Plein Ciel médiastore Thionville.

-La Sorbonne Nancy.

-Virgule Longwy.

-A notre local de Longwy. Voir contacts colonne de gauche.


NOUVEAUTE

Une enfance heureuse

La très belle couverture de Victor Obscur.
La très belle couverture de Victor Obscur.

Un superbe ouvrage très fin et très émouvant comprenant une centaine de photos d'époque. Pour ceux qui aiment la ruralité. 20 euros (compter 4 euros de port) Ouvrage original et sympathique. 

une aventure historique remarquable

Un Traître à la Cour

La très belle couverture du Traître à la Cour due au talent de Victor Obscu r (PdL Graff)
La très belle couverture du Traître à la Cour due au talent de Victor Obscu r (PdL Graff)

Un bel ouvrage écrit par Claude Kevers-Pascalis, un grand spécialiste de Saint-Nicolas en Lorraine. Une belle histoire véridique mais romancée et un beau cadeau à offrir pour les fêtes de fin d'année. Prix 18 euros (prévoir 4 euros de port). Pour commander cliquez sur le bouton contacts et laissez-vous guider.

Encore quelques exemplaires

Le troll à Rolex

16 euros (plus 4 euros d'envoi), soit 20 euros pour les derniers trolls. 

UN SUPERBE OUVRAGE TOUT EN COULEURS


Longwy d’enfance

© Patrice Stefani/Paroles de Lorrains

zoom

 

Les éditions Paroles de Lorrains sont tombées sur une perle : les souvenirs de Gérald Zanelli, un natif de Longlaville qui a fait son chemin mais n’a rien oublié de son enfance en pays longovicien.

En quarante-trois textes brefs, finement ciselés, il a capturé tout ce qui faisait la vie quotidienne en ces temps où Longwy était un Eldorado industriel. L’aciérie au cœur de la cité, ses bruits sourds et mystérieux, ses étincelles qui rougissent le ciel. Les bleus accrochés à la corde à linge, ceux pour le travail à l’usine et ceux, trop usés «  pour encaisser les coups de la limaille brûlante », qu’on ne met qu’au jardin. Les verres Duralex, le rituel de la purée que l’on quadrille et creuse pour y verser le jus de viande. Les dimanches en famille, la grand-mère parlant un «  espéranto » d’italien, de patois bergamasque et de français. La Dauphine bleue du papa «  avec son pare-chocs en forme de moustache qui lui faisait une figure de Français moyen ». Les slips de bain en laine qui gratte ou en nylon qui serre aux cuisses…

Gérald Zanelli a su retrouver la naïveté de son regard de 8 ans. Au fil des vignettes qui composent La raie sur le côté, l’humour le dispute à la tendresse et à la nostalgie, comme dans une bonne comédie à l’italienne.

En plus, l’auteur a un beau-frère, Patrice Stefani, doté d’un fameux coup de crayon. L’éditeur a eu la bonne idée de lui demander d’illustrer chaque chapitre. Agrémenté de cette quarantaine de dessins, le livre prend l’allure d’un malicieux roman graphique.

Richard SOURGNES

La raie sur le côté , de Gérald Zanelli et Patrice Stefani (Paroles de Lorrains).

 

UNE DE NOS PLUS BELLES REUSSITES. LIVRE MAGNIFIQUEMENT ILLUSTRE. 18 EUROS ( PREVOIR 4 EUROS DE PORT) UN LIVRE POUR LES ENFANTS CERTES MAIS AUSSI POUR TOUS CEUX QUI ONT CONSERVE UN COEUR D'ENFANT.COMMANDES  EN APPUYANT SUR LE BOUTON CONTACT.

Un livre de prestige

LONGWY LA VILLE DE LUCIEN GASTALDELLO

Le livre d'une ville d'une région

LE NOUVEAU LIVRE DE LUCIEN GASTALDELLO (DESSIN DE VICTOR OBSCUR)
LE NOUVEAU LIVRE DE LUCIEN GASTALDELLO (DESSIN DE VICTOR OBSCUR)


LONGWY LA VILLE

364 pages 31/22, 1200 documents, 20 siècles d’infos sur la ville, 40 euros.

 

chez les libraires et maisons de la presse de Longwy

ou auprès de la maison d’éditions Paroles de Lorrains   


RESERVATIONS AU 03 82 23 75 27.



1 Valable pour les livraisons dans le pays suivant : France. Plus d'infos sur les délais de livraison dans d'autres pays ici : Conditions de livraison et de paiement
2 En vertu du paragraphe § 19 de la loi sur les petites entreprises, nous ne prélevons pas et n'affichons pas la TVA.